Si je vous dis « transformation » ?

Si je vous dis « transformation » ?

Pour un retour à soi

La transformation par le coaching ou comment sortir des conditionnements.

Nous, Êtres humains, sommes des animaux sociaux qui, sur la base de l’échange et de l’interaction, ressentons le besoin d’appartenir à un groupe et d’être acceptés par celui-ci.

Afin de nous construire de façon équilibrée nous savons que notre « bon » développement dépend d’un environnement social, familial, éducatif, amical, émotionnel (et autres encore…) bienveillant, vivant et stimulant.

Dès l’enfance nous nous sentons en sécurité quand nous sommes considérés, écoutés et acceptés par les membres qui composent notre environnement.

Mais c’était sans compter les conditionnements.

Le « prix à payer » de cette acceptation par le ou les groupes, tout au long de notre vie, doit-il obligatoirement se traduire par le conformisme ? la soumission ? le sacrifice ? Comportements enfermants, involutifs, jusqu’à parfois l’oubli de sa personnalité profonde ?

Bienheureusement, NON !

Le passage de l’adolescence pointe déjà comme une première période de tiraillements alors que « la crise de la quarantaine » sonne comme une période de bilan : Qu’est ce que j’ai appris ? Qui je suis ? Qu’est ce qui me convient ? Qui je veux devenir ?

Faire de sa singularité un atout

Être Soi au sein du groupe, sans masque, sans faux-self, pour partager réflexions et idées, argumenter ses points de vue et convictions est une expérience enrichissante et créatrice de fructueuses interactions sociales.

Cela entend de faire le choix de ;

  • S’affirmer plutôt que de s’exclure
  • Se positionner plutôt que de s’effacer
  • Partager plutôt que de s’isoler

Faire de sa singularité un atout, c’est le chemin vers plus d’authenticité, de créativité, de générosité : Se montrer tel que l’on est, s’ouvrir et s’enrichir de la différence de l’autre, pour un apprentissage de chaque instant.

Cela suppose, aussi, et c’est là tout l’intérêt, de se positionner sans se juger au travers du regard de l’autre … sans se placer dans la comparaison ou la compétition.

Une liberté d’être, assumée, vers l’acceptation de soi dans toutes ses composantes.

Cette transformation dont il est si souvent question dans le développement personnel est ce processus de questionnement et de remise en question, de retour à soi, processus d’individuation. Ce besoin qui se manifeste de reconnecter avec sa vrai nature… Mouvement évolutif…

Parce que nous sommes tous des puzzles dont nous n’avons pas, en conscience, choisi les formes, les couleurs, les assemblages ou la matière, déconstruire le puzzle, en changer les composantes pour un dessin que nous aimons est LE cadeau du coaching de la personnalité. 

Et vous ? Avez-vous déconstruit et reconstruit tout ou partie de votre puzzle ?

Je vous accompagne sur ce parcours de transformation.

2 réponses

  1. Delphine dit :

    Bonjour Marie,
    Je découvre ton site grâce au Défi LiveMentor. Sujet très intéressant, aujourd’hui plus que jamais n’est ce pas ?!!
    Jeux de masques, jeux bien malsains. Belle « trajectoire » à toi, pour reprendre tes mots.

    • Marie dit :

      Bonjour Delphine,
      merci pour ton retour. Ce qui est complexe dans le fait de « porter un masque », dans la dimension psychologique, est que nous n’en avons pas ou peu conscience. Nous incarnons souvent un ou des rôles, sociaux, familiaux, professionnels, selon la façon dont nous avons été « modelés ». Ces rôles qui peuvent souvent être en contradictions avec notre nature véritable. C’est là que la connaissance de soi devient, assurément, libératrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.